C-H Sha

Chapitre 1        Chapitre 2        Chapitre 3        Chapitre 4        Chapitre 5

Chapitre 6        Chapitre 7        Chapitre 8        Chapitre 9        Chapitre 10

Chapitre 11        Chapitre 12        Chapitre 13        Chapitre 14        Chapitre 15

Chapitre 16        Chapitre 17

Cette histoire se passe dans notre univers, dans un monde parallèle au notre, Mitsugosa (nom totalement inventé, Mitsu voulant dire lumière en japonais, go, 5, et sa sont mes initiales dans la vie réelle (oui, c’est très égocentrique dsl ^^)) Bref, ce nom a déjà sa signification dans les tréfonds de mon scénario, mais cette explication viendra plus tard, si je réussis à finir ce texte… texte que je dois toujours faire sous forme de manga >.<
Et ce monde a plein de secrets et de vécu, de légendes et de bizarreries, dont tous les personnages inventés de toutes pièces vous feront part au fur et à mesure si vous vous endormez pas dès les 3 premières lignes >.<’
Bref, au lieu de causer, passons à l’histoire, je dis histoire et pas fic, parce qu’elle est tirée uniquement de mon imagination et de rien d’autre…
(mais quelle égocentrique cette sha :roll: )

Prologue

Et c’est alors que le premier mouvement se fit sentir dans l’air lourd et renfermé du souterrain. Ils étaient maintenant presque solides mais toujours translucides. On entendit le bruit d’un coffre qu’on ouvre, avec difficulté, et puis, le premier bruit confirmant la présence de quelque chose de vivant. C’était un soupir fort, le genre de soupir que l’on pousse lorsque quelque chose nous énerve.
Ensuite, toujours dans l’obscurité, il y eut des bruits d’étoffe, comme si ils tiraient des tissus épais en l’air.
Et puis, après bien des soupirs énervés, on pouvait enfin voir 2 paires d’yeux scintiller dans les ténèbres. Ils étaient enfin matériels et bien opaques. Comme pour le confirmer, la personne dont venaient les soupirs énervés s’exprima enfin en criant, d’une voix agacée, qui résonna dans le boyau:

-Non mais tu es fou? Tu m’as fais quoi là? Non seulement, avant, tu nous a fait des variantes totalement folles, mais en plus tu me tires AUSSI de là-bas? Je te jure que tu as intérêt à me trouver une explication valable, avant que je t’arrache les yeux!! :x

-Déjà, tu peux me dire salut… et me dire merci pour les vêtements. Et puis, tu as pas besoin de soupirer… même respirer te sers à rien, en fait, tu as même pas besoin de bouffer tu sais. Bienvenue en… euh on est en quelle année déjà? ._.

Sur ces mots, dits d’une voix rauque, un peu éraillée et très détachée devant tant de colère, une légère lueur verte apparut soudain dans la main de l’homme qui venait de parler. La lumière s’accentua, puis devient blanche. Elle prit la forme d’une petite sphère qui tenait toujours dans sa main mais qui éclairait à présent l’ensemble de la scène.

-Ouais… salut. :x

La femme fixa un instant la lumière, d’un air presque nostalgique, et puis, elle promena son regard noir dans le souterrain. Des piles et des piles de caisses et de coffres recouverts de poussière s’entassaient jusqu’au plafond de roche. La lumière avait fait fuir dans l’obscurité lointaine les quelques araignées réfugiées là. Et entre les fissures du plafond, de minuscules chauves-souris rouges s’agitèrent et voltigèrent un instant au dessus de la boule de lumière avant que l’homme ne les fasse partir du revers de sa main sombre.
Derrière eux… derrière eux, il y avait un boyau que la lumière n’atteignait pas. Pourtant, ce n’étaient pas leurs ombres qui en empêchaient l’éclairage. Ils ne projetaient pas d’ombre, tout simplement.
C’était juste que 10 mètres plus loin, après un contour, il y avait une porte. Et ils s’étaient matérialisés juste devant.
Un peu plus loin, on pouvait distinguer un long couloir obscur. Comme si il lisait dans les pensées de la femme, l’homme intensifia la luminosité et au bout du très long couloir parfaitement droit, on pouvait maintenant distinguer une grande porte ouvragée au centre de laquelle il y avait une petite serrure très complexe à deux clés et un sceau la tenant hermétiquement fermée.

-T’inquiète, on a les clés… et le sceau ne sera pas un problème vu qu’il est de ton invention en plus. Tu le briseras facilement. ^^

Sur ces mots, l’homme farfouilla de sa main libre sous le pan de son kimono en daim blanc et après un clic sonore il en ressorti une clé en forme de yang.

-Je m’inquiète justement, triple asperge. Tu vas me prendre pour une idiote mais figure toi qu’elle n’est pas dans son écrin, ma clé.
Je ne l’ai pas du tout sur moi en fait. :o Donc, on va croupir ici sans même voir le soleil se lever… En fait, on fait quoi ? Pourquoi on est ? Je parie que tu y est pour quelque chose. Tu dois tout me dire TOUT!! Je te déteste!! Tu sais que je suis sensée me trouver là-bas, tu sais qu’on est sensés se trouver là-bas, tu sais que tu m’énerve? Tu as seulement conscience que… :x

-Bon, juste pour que tu arrête un tout petit instant de me casser les oreilles… On doit être dans les années 1200 et quelque. Oui, j’y suis pour quelque chose. Et non, on est pas ici pour rien. Toi non plus, sinon, je serais revenu seul. Mais que ce soit l’une ou l’autre des solutions, tu m’en aurais voulu, je te connais trop bien. Bref, pour éviter de te stresser inutilement, on a du lourd sur la planche. Comme ça, tiens regarde. ._.

Il leva sa main libre contre le plafond et ils purent voir à travers grâce aux rayons x sortis de la paume de l’homme.

-1200? génial… je me sens très vieille et… Ah c’est là… Mais mais c’est qui ces gens… °-°

-C’est normal que tu les connaisses pas. Enfin, si tu observes bien, tu devrais pouvoir te faire une idée non? ._.

Elle ne répondit pas, et dans un nouveau soupir inutile, elle se laissa glisser contre la paroi, boudeuse.
Les rayons x retournèrent dans la main de l’homme, celui-ci passa la main sur son visage sombre au traits quelque peu tirés, tourna les talons et son kimono claquant sur ses jambes, d’une démarche décontractée, il se dirigea vers la porte restée dans l’ombre, devant laquelle ils s’étaient matérialisés. Il la coulissa.
Il y avait là une salle immense et baignée de lumière dans laquelle toute une machinerie subtile en Luminium trônait. Il enjamba le seuil et dès qu’il posa son pied nu sur le sol, un nuage de poussière s’éleva dans son sillage. La lumière ne provenait pas du soleil, mais bien de la structure métallique et surtout, de ce qu’elle renfermait. L’homme éteignit sa boule lumineuse, qui lui servait à plus rien.
Puis sans que la femme le voie, il toucha le côté gauche de sa cage thoracique à travers le tissu. Il ne fut qu’à moitié surpris d’y trouver un creux. Il se sourit intérieurement et chassa ces vieux souvenirs.
Puis passa une nouvelle fois la main sur son visage.Il passa rapidement en revue les lieux dans un état…
Il soupira malgré lui.
Ils avaient, vraiment, du pain sur la planche.

8 commentaires à “C-H Sha”


  1. 0 sha 14 oct 2012 à 11:41

    Merci ‘naïs :D
    Et toi, tu fais quelque chose?

  2. 1 anaislol 13 oct 2012 à 22:34

    wah jadore *-*

  3. 2 sha★ 12 sept 2012 à 21:03

    Merci Asuma-san ^^
    J’en dis de même pour la tienne ;)

    Et la suite est ici: http://narutomangadirect.unblog.fr/2012/09/11/c-h-sha-1/

    Smileys? pas grave t’inquiète ^^
    Tiens regarde:
    pour faire :D « : » « D »
    pour faire :( « : » « ( »
    pour faire :P « : » « P »
    pour faire :cry: « : » « cry » « : »
    pour faire :twisted: « : » « twisted » « : »
    pour faire :o « : » « o »
    pour faire :| « : » « | »
    pour faire :x « : » « x »

    … je crois qu’il y en a d’autres aussi mdr

  4. 3 sha★ 12 sept 2012 à 20:58

    Le tien a intérêt à venir ;D
    sinon, je sais ou le trouver et nmd m’a passé le double de l’administration xD
    La suite est ou je t’ai dit ;)
    Pour un autre indice, les 2 personnages dans le prologue, tu devines sûrement, mais c’est pas des personnages « ordinaires »
    (je dis plus rien :P )
    j’attends le tien :D

  5. 4 Asuma78 12 sept 2012 à 19:13

    trop bien ton histoire j adore :bave: ( dsl c po faire de smylei :) )

    on veut la sweettttt !!! :) :) :-)

  6. 5 Mlau68 12 sept 2012 à 18:51

    Ouais j’avais compris qu’il avait rien a faire 1200 mais bon ^^
    Non srx très bien ecrit et tous ! :) Tu mettra une suite ou non ?
    Bah normal ma pitite suissesse :P
    Le miens viendra tkt :)

  7. 6 sha★ 12 sept 2012 à 16:56

    Merci :D
    Avec les ‘il passa’?
    Ouips désolé, c’était pas fait exprès, et j’ai dû faire une modif de dernière minute sur mon skyrock avant de le lui copier colle… bref, j’ai un peu merdé >_<…
    Normal si t'as pas tout pigé… ces 2-là… huhu comment t'expliquer sans rien te spoiler?
    On va dire qu'il ont (plus) rien à faire en 1200 :twisted:
    Et toi, je veux aussi le voir!! Hier soir, j'ai pas pu lire jusqu'au bout :cry: mais c'est super, mis à part qu'il manque un peu d'enter dedans ;)
    T'as vu, y a le chapitre 1 aussi ^^
    (et merci d'avoir bien daigné lire ^^')

  8. 7 Mlau68 12 sept 2012 à 10:46

    Ohoh ! Sha ! C’est pas mal du tous, très bien écrit ! (y a des répititions, c’est fait exprès ?) J’ai pas tous compris, mais je crois que c’est normal ! En tous cas j’ai bien aimé, il y a du suspense et de l’intrigue ! Brfs très bien, j’aimerais bien savoir la suite ^^
    Et ta intérêt a l’adapté en format manga :D

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Commentaires récents

Sondage

Quel est votre technique élémentaire préféré ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Partenariat

Essai


tomtomzz |
les frères scott-one Tree Hill |
image manga |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | manga
| les jeunes acteurs célèbre
| DOCTEUR WHO